Morphing Context Fear Conditioning

Le Morphing Context Fear Conditioning est une version enrichie du Conditionnement de Peur dans laquelle les éléments du contexte peuvent être modifiés par l'expérimentateurs en cours d'expérience (sol, cage, odeur, lumière)

Morphing Context Fear Conditioning

L’appareil de Morphing Context Fear Conditioning est un modèle évolué de Conditionnement de peur. Dans cet appareil, plusieurs éléments constitutifs du contexte dans lequel est placé l’animal peuvent être modifiés par l’expérimentateur en cours de session.

Appareil

L’appareil a une base d’appareil de Conditionnement de peur, à savoir :

  • une fine trame infrarouge pour détecter tous les mouvements et les immobilisations de l’animal, ainsi que les redressements
  • une enceinte ventilée, isolée phoniquement et faradisée, en bois
  • une cage carrée transparente et une cage cylindrique opaque
  • un générateur de chocs électriques de type scrambler
  • un générateur de sons qui peut jouer des sons du PC dans l’enceinte

 

La spécificité de l’appareil de Morphing Context Fear Conditioning, c’est de posséder en plus :

  • un sol qui peut instantanément passer d’une grille à un plancher lisse
  • un diffuseur d’odeurs, muni d’une purge
  • plusieurs types d’éclairage, qui changent radicalement le contexte dans la cage
  • la possibilité de passer de la cage cylindrique opaque à la cage carré transparente

Toutes ces adaptations permettent en cours d’expérience, de changer radicalement ou progressivement les éléments du contexte.

 

 

Logiciel

Le logiciel qui pilote l’appareil de Morphing Context Fear Conditioning est similaire à celui qui pilote les appareils de Fear Conditioning classiques. Il possède en plus la possibilité de contrôler les éléments spécifiques de changement de contexte.

Le logiciel permet :Logiciel de gestion des expériences de Fear conditioning

  • l’édition facilitée d’exercices, la constitution d’une bibliothèque d’exercices,
  • l’enregistrement de tous les événements : freezings, chocs, sons, stimuli lumineux, horloge,…
  • le suivi graphique en temps réel du temps d’immobilisation, de l’activité, du nombre de chocs, …

 

Un module logiciel pour la gestion des fichiers d’enregistrement permet le calcul de variables de sortie personnalisables, par exemple :

  • le nombre d’immobilisations, les durées d’immobilisations,
  • l’activité locomotrice, l’activité de redressements,
  • la cinétique des activités et de l’immobilisation,
  • le délai entre l’émission d’un son et le début de l’immobilisation,
  • etc…

Le logiciel de calcul des variables de sortie présente les résultats sous la forme d’un fichier Excel.

Office Excel

 

 

 

Couplage à l’électrophysiologie et l’optogénétique

Nous proposons une solution de couplage de l’analyse du conditionnement de peur avec des enregistrements électrophysiologiques ou de l’activation optogénétique.

Dans le cas de l’électrophysiologie, nous proposons :

  • l’équipement d’un collecteur tournant électrique 64 voies, pourvu d’un système perfectionné d’assistant en rotation et en redressements, voir ici.
  • l’envoi de signaux TTLs synchrones avec nos entrées et sorties électriques, de manière à signer les évènements comportementaux sur les tracés électrophysiologiques.

Dans le cas de l’activation optogénétique, nous avons développé :

  • un assistant en rotation et en redressements, compatible avec un collecteur tournant optique,
  • un système d’activation pour lasers. Ce boîtier permet l’envoi de signaux à une fréquence de 500 Hz, de manière à ce que l’expérimentateur décide en fonction du comportement mesuré pendant l’expérience, d’activer le laser selon une fréquence spécifique.